19. 11. 2022 à 19 h

Stade Kounicova

Chef d’orchestre: John Fiore

Orchestre de l‘Opéra Janáček

Solistes: Csilla Boross, Tomasz Konieczny, David Szendiuch

Chœur du Théâtre national slovaque

Chef de chœur: Zuzana Kadlčíková

Organe: Petr Kolař

Acheter des billets

Feliks Nowowiejski – Quo vadis, scènes dramatiques pour voix solistes, chœur mixte, orgue et orchestre sur le texte d’Antonia Jüngst basé sur le roman de Henryk Sienkiewicz.

 

Scènes dramatiques pour voix solistes, chœur mixte, orgue et orchestre sur un texte d’Antonia Jüngst basé sur le roman de Henryk Sienkiewicz.

Le nom de Feliks Nowowiejski est pratiquement oublié aujourd’hui, bien qu’il ait été un compositeur important en son temps, dont les œuvres ont été jouées sur les plus grandes scènes du monde. La monumentale cantate spirituelle Quo Vadis de 1909 a été jouée dans plus de 150 villes d’Europe et d’Amérique immédiatement après sa première à Amsterdam en 1909, et a ainsi assuré la renommée internationale de Nowowiejski. Le texte est basé sur le roman du même nom de son compatriote polonais Henryk Sienkiewicz, qui raconte la vie des premiers chrétiens et la cruauté de l’Empire romain sous le règne de l’empereur Néron. Il est important de noter que Leoš Janáček tenait Feliks Nowowiejskis en haute estime, qu’il s’adressait à lui en tant que juge de concours de composition et qu’il souhaitait interpréter Quo Vadis à Brno en 1910. Il s’est lui-même chargé de la mise en scène en tant que chef de chœur et chef d’orchestre. Cependant, tous ses efforts sont restés vains, car Janáček n’a pas été en mesure de réunir un orchestre capable de gérer cette partition exigeante. Avec ce concert, nous souhaitons rappeler les relations très positives de Janáček avec la Pologne – il a même envisagé d’accepter le poste de directeur du Conservatoire de Varsovie. En même temps, après de nombreuses années, nous réalisons le rêve de Janáček de faire jouer cette œuvre monumentale de Nowowiejski à Brno.

Tips from the festival programme: